Basse Vision en Pratique

Info Malvoyant basse vision pour Patient, Proche et Professionnel de Santé

By

Verre Progressif DMLA présenté à la SFO

20130512-091204.jpg

Nous présentons le verre progressif Dmla au salon de la Société Française d’Ophtalmologie , qui se déroule du 11 au 14 mai au palais des congrès de Paris Porte Maillot .

By

Ipad et malvoyant

L’utilisation des nouvelles technologies par les patients malvoyants est un sujet sur lequel je pense nous reviendrons souvent. Aujourd’hui, je voudrais vous faire part de mes impressions personnelles sur l’Ipad d’Apple au travers des expériences de nos patients.

Read More

By

Définition du LUX pour les lampes et les éclairages

Ils existent de nombreux paramètres pour mesurer la puissance d’une lampe. Comment comparer ? En effet, certains paramètres sont parfois trompeurs. Par exemple, la consommation électrique de la lampe, appelée « Puissance », correspond à l’énergie que consomme la lampe, mais pas forcément à la quantité de lumière produite : une ampoule classique 75W produit la même quantité de lumière qu’un tube fluocompacte 11W. Pourtant la « puissance » est bien différente. Comment s’y retrouver ?

Read More

By

Sur lunettes polarisantes jaunes : pour quoi faire ?

Nous connaissons tous les avantages des surlunettes polarisantes brun ou gris. Ces surlunettes sont très appréciées par les personnes sensibles à l’éblouissement. Moins connues, les polarisantes jaunes sont appréciées à la mi-saison et en hiver.
En effet, elles offrent une luminosité supérieure très appréciée par temps de brume et brouillard. La polarisation active filtre une grande partie de la réverbération. Utilisation possible : extérieur par temps de brume, conduite de jour.
Yves

By

Attention à la Dmla du premier oeil, par le Dr Jean Christian Lalangue, ophtalmologiste a Martigues

image

Lors du congrès, j’ai eu l’occasion d’échanger sur la Dmla avec le Dr Lalangue, ophtalmologiste a Martigues. Le Dr Lalangue souligne l’importance d’une prise en charge médicale des que des symptômes de Dmla se manifestent sur le premier oeil.

En effet, une Dmla se manifeste très souvent d’abord sur un oeil. Pendant quelques années le patient continue a lire en utilisant l’autre oeil non atteint. Non conscient du danger, certains patients ne consultent pas, ce qui ne permet pas de mettre en oeuvre un traitement pour tenter de rallentir l’évolution de la maladie. Hors, après 5 ans, le 2e oeil a 50% de chance de développer lui aussi une Dmla avec un impact considérable sur la qualité de vie. Le message est clair : il faut consulter des que le premier oeil est atteint.

Les symptômes de la DMLA du premier oeil sont subtils : déformation des lignes verticales (regarder un chambranle de porte ou un montant de fenêtre), baisse de constraste d’un cote. Dans ce cas, consulter et traiter le premier oeil peut permettre de sauver le second.