Basse Vision en Pratique

Info Malvoyant basse vision DMLA pour Patient, Proche et Professionnel de Santé

By

2017, arrivée de l’Intelligence Artificielle en Basse Vision ?

Meilleurs Voeux pour cette nouvelle année ! C’est l’occasion de s’interroger sur les dernières évolutions dans le secteur de la Basse Vision. L’année qui se termine a en effet été riche en nouveautés. Et nous pouvons parier que ces tendances vont se poursuivre en 2017.

La Révolution ORCAM

L’année 2016 a vu la commercialisation en France des lunettes ORCAM. lunettes-myeye-orcam-pour-cat Cette lunette est équipée d’une caméra qui permet une lecture quasi instantanée des textes pointés avec le doigt. Par rapport aux systèmes précédents, les lunettes ORCAM présentent un double avantage : la lecture est quasi-instantanée, et l’ensemble est suffisamment miniaturisé pour tenir sur une paire de lunettes. Le résultat est vraiment bluffant. Ajoutons que l’ORCAM arrive également à reconnaître des visages.
L’ORCAM est le premier exemple de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le secteur de la Basse Vision. L’Intelligence Artificielle est le moteur de l’ORCAM. C’est elle qui permet d’obtenir de telles performances en lecture. Rappelez-vous les systèmes antérieurs : il fallait un scanner et un ordinateur. Il fallait scanner le texte, puis faire tourner un logiciel d’OCR (Optical Caracter Recognition) et enfin un logiciel de synthèse vocal. L’ensemble prenait au moins 30 secondes, pour un résultat pas toujours à la hauteur (surtout lorsque le texte n’était pas horizontal par rapport à la caméra).
Les technologies d’intelligence artificielle utilisant des caméras se développent très rapidement. Pour preuve, Google arrive aujourd’hui à faire circuler une automobile sans conducteur à l’aide de ces technologies.

On peut donc prévoir que ces technologies vont continuer à s’améliorer. Peut-être que l’ORCAM pourra prochainement lire les caractères manuscrits. Fonctionner encore plus longtemps. Etre encore plus miniaturisée. Les options sont nombreuses. Il est probable que l’ORCAM, et ses concurrentes qui ne sauraient tarder, bénéficieront des avancées de l’intelligence artificielle dans les autres secteurs, comme l’Automobile, l’Aéronautique ou la Médecine.

By

Test terrain des lunettes MY EYE d’ORCAM près du nouveau Centre Rabelais

Ci-dessous une vidéo proposant un test réel des lunettes My Eye Orcam par Adil El Maftouhi du centre Rabelais à Lyon.
Ce test a été réalisé en conditions réelles : sur la carte des boissons dans un café (peu éclairé), et dans la rue. Il a été enregistré en une seule prise, sans répétition ni montage. Autant dire que, pour nous, le résultat est très convaincant.

By

Lunettes MY EYE par ORCAM

Lunettes Dmla MyEye d'Orcam

Egalement Silmo d’Or 2016, les lunettes MY EYE d’Orcam permettent d’améliorer l’autonomie des patients malvoyants à la maison et à l’extérieur.

L’équipement MY EYE Proprement dit est constitué d’une caméra, d’un haut parleur à conduction osseuse et d’un mini boitier. La caméra se monte sur une des branches de lunettes. N’importe quelle monture optique dont la branche est suffisamment solide peut être équipée. Et la monture accueillera tout type de verres selon les besoins du porteur.

Une fois en fonctionnement, il suffit de pointer le doigt sur un texte et la lecture commence. La lecture fonctionne sur les textes dactylographiés : journal, magazine, étiquette, SMS. Les lunettes MY EYE sont également capable de reconnaître par apprentissage un visage ou un produit (bouteille de lait, céréale). Nous avons eu l’occasion d’assister à une démonstration tant pour la lecture que pour la reconnaissance de visage et le résultat est bluffant !

L’ensemble caméra + haut parleur par conduction osseuse est relativement discret. La conduction osseuse permet d’envisager une lecture y compris dans les lieux publiques parfois bruyants.

Voici les principales caractéristiques transmises par le constructeur ORCAM :

  • Vitesse de lecture ajustable entre 100 et 240 mots à la minute
  • Capacité mémoire : 100 visages, 150 objets
  • Autonomie : une journée
  • Temps de charge : 4h (8h pour première charge)
  • Equipement sur la monture : 31 g
  • Boitier de commande : 130 x 53 x 22, 163 g batteries comprises

Ces lunettes seront disponibles dans les centres pilotes à partir de fin 2016. Le prix annoncé est de 4500 € pour la version complète lecture + reconnaissance de visage. Une version simplifié pour la lecture est annoncé à 3500€.

Pour une démo plus complète, voir la vidéo ci-dessous :

 

 

By

Lunettes connectées NU EYES Ceciaa

lunettes-nu-eyes

La société Ceciaa présente une nouvelle paire de lunettes connectées NU EYES spécialement conçues pour les déficients visuels. Cette paire de lunettes a obtenu le SILMO D’OR dans la catégorie Basse Vision.

Cette paire de lunettes intègre caméra, écrans de visualisation devant les yeux, et traitement d’image embarqué. Elle se comporte, en quelque sorte, comme un super télé-agrandisseur miniaturisé. Elle procure donc une image agrandie et contrastée au patient, en vision de près ou de loin. Voir la démonstration vidéo en Anglais ci-dessous sur le site du constructeur Nu EYes :

Pour début 2017, le constructeur annonce que la NU EYES sera également capable de lire un texte dactylographié.

Le prix public de cette paire de lunettes est annoncé à 7500 €.

By

Nouvelle loupe électronique 7″ Visolux Digital HD Eschenbach

La société allemande Eschenbach présente sa nouvelle loupe électronique 7 pouces. Un large écran mesurant 15.5 cm par 8.7 cm permet l’affichage agrandie de tout texte ou image. Le grossissement est compris entre 2.2x et 22x, ce qui intéressera les patients dont l’acuité visuelle est comprise entre 1/50 et 5/10.

loupe electronique Eschenbach Visolux Digital HD 7

Cette loupe présente de nombreuses options :

  • surlignage
  • fenètrage
  • 14 combinaisons de contraste
  • livré avec sacoche
  • sortie HDMI pour connexion TV
  • prise USB pour lecture de photos
  • poids 460 g
  • commandes par 4 boutons
  • système DLS de défilement automatique

Le nouveau système DLS permet de faire défiler automatiquement le texte sur l’écran à l’aide d’une touche, sans avoir à déplacer la loupe. Le défilement s’opère sur une zone pré-réglée pouvant atteindre de 7 cm en largeur par 4 cm en hauteur. Cette largeur de 7 cm correspond approximativement à une colonne de journal.

Pour le contrôle de la loupe, tout passe par 4 larges boutons bien répartis. Voir sur notre photo 2 d’entre eux, permettant le contrôle du zoom.

Enfin, l’autonomie annoncée par le constructeur est de 3h40, avec un temps de charge annoncé de 3h.

Le prix public conseillé est de 1090€ TTC.