Basse Vision en Pratique

Info Malvoyant basse vision DMLA pour Patient, Proche et Professionnel de Santé

By

2017, arrivée de l’Intelligence Artificielle en Basse Vision ?

Meilleurs Voeux pour cette nouvelle année ! C’est l’occasion de s’interroger sur les dernières évolutions dans le secteur de la Basse Vision. L’année qui se termine a en effet été riche en nouveautés. Et nous pouvons parier que ces tendances vont se poursuivre en 2017.

La Révolution ORCAM

L’année 2016 a vu la commercialisation en France des lunettes ORCAM. lunettes-myeye-orcam-pour-cat Cette lunette est équipée d’une caméra qui permet une lecture quasi instantanée des textes pointés avec le doigt. Par rapport aux systèmes précédents, les lunettes ORCAM présentent un double avantage : la lecture est quasi-instantanée, et l’ensemble est suffisamment miniaturisé pour tenir sur une paire de lunettes. Le résultat est vraiment bluffant. Ajoutons que l’ORCAM arrive également à reconnaître des visages.
L’ORCAM est le premier exemple de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le secteur de la Basse Vision. L’Intelligence Artificielle est le moteur de l’ORCAM. C’est elle qui permet d’obtenir de telles performances en lecture. Rappelez-vous les systèmes antérieurs : il fallait un scanner et un ordinateur. Il fallait scanner le texte, puis faire tourner un logiciel d’OCR (Optical Caracter Recognition) et enfin un logiciel de synthèse vocal. L’ensemble prenait au moins 30 secondes, pour un résultat pas toujours à la hauteur (surtout lorsque le texte n’était pas horizontal par rapport à la caméra).
Les technologies d’intelligence artificielle utilisant des caméras se développent très rapidement. Pour preuve, Google arrive aujourd’hui à faire circuler une automobile sans conducteur à l’aide de ces technologies.

On peut donc prévoir que ces technologies vont continuer à s’améliorer. Peut-être que l’ORCAM pourra prochainement lire les caractères manuscrits. Fonctionner encore plus longtemps. Etre encore plus miniaturisée. Les options sont nombreuses. Il est probable que l’ORCAM, et ses concurrentes qui ne sauraient tarder, bénéficieront des avancées de l’intelligence artificielle dans les autres secteurs, comme l’Automobile, l’Aéronautique ou la Médecine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *